Crédit pour un voyage ? Comparez !
Vous êtes ici : Accueil > Visites > Sphinx de Giseh
Photos
Carte du Site
Pour s'y rendre
Horaires & Tarifs
Conseils pratiques
Ne pas manquer
 
Deir El Bahari Edfou Karnak Kom Ombo Louxor
Medinet Habou Musée du Caire Nil Philae Pyramides de Giseh Saqqarah
Sphinx Vallée des Reines Vallée des Rois      
Sphinx de Giseh
Toute visite du plateau de Giseh se termine par cette figure emblématique de l'Egypte, j'ai nommé : le Sphinx. Situé en contrebas par rapport aux pyramides, et légèrement plus au sud, il fait face à l'est, au soleil levant. En général on arrive sur le site en fin de matinée, quand le soleil est déjà très haut. Autant vous dire que la chaleur est écrasante, que luminosité et réverbération s'en donnent à coeur joie...
On meurt de soif, on se déshydrate, on est fatigué... difficile dans de telles conditions d'apprécier pleinement le spectacle. Mais on se dit qu'on ne reviendra probablement pas de sitôt dans ce merveilleux pays (euh.. parlez pour vous ! ;-) ) alors on s'arme de courage, de lunettes de soleil et de gourdes d'eau, et on part à l'assaut des pierres brûlantes... et des touristes vomis par des allers et venues incessantes de cars .
Enfin, tout ça ce n'est pas pour vous décourager, mais pour vous prévenir dès maintenant (vous n'êtes même pas encore parti hi hi !) que la fin de matinée sera vraiment rude, mais grandiose... Le sphinx, c'est comme les pyramides : vous en entendez parler depuis votre plus tendre enfance, il vous a fait rêver, vous l'imaginiez gigantesque, posé, avec une certaine noblesse dans l'attitude, et bien sûr... un nez cassé (merci Obélix !)...
Derrière le sphinx se dresse la pyramide de Khephren, pratiquement dans le même alignement. Entre eux, une chaussée montante est encore visible (mais on y monte rarement car il faut faire tout le tour des grilles protectrices entourant le site du sphinx).
Pourquoi ce nez cassé au fait ? Pour ceux qui ont eu l'occasion de lire la bande dessinée d'Uderzo Astérix et Cléopâtre, c'est à Obélix qu'on attribut la perte de cet appendice. Celui-ci s'étant aventuré sur l'édifice aurait, en dérapant, mutilé la face du sphinx ! En réalité, ce sont les armées Mamelouks qui, en s'entraînant au tir au canon, auraient défiguré ce visage.
Long de plus de 60 m, pour une hauteur de 20 m, il fut sculpté sur une excroissance rocheuse. Appelé initialement par les égyptiens Abu-el-Hawl (le père de la terreur), repris ensuite par les grecs, il nous parvient aujourd'hui sous le nom de sphinx. Sculpture à tête humaine sur un corps de lion, il est coiffé du némès (coiffe royale) sur lequel repose l'uroeus royal.
La plupart des spécialistes s'accordent à dire aujourd'hui que c'est la représentation du roi Khéphren, même si personne n'en n'est formellement certain.
Il faut savoir qu'il n'a pas toujours été aussi bien mis en valeur comme de nos jours. Ensablé dès l'époque pharaonique, c'est Toutmosis IV qui prit l'initiative de le libérer de son étreinte sableuse. L'histoire dit que le roi se serait assoupi à côté de lui et qu'il aurait eu un songe.
En échange de son désensablement, la statue lui aurait promis l'accès au trône royal.. ce qui arriva. Entre ses pattes se trouve aujourd'hui une stèle racontant cette histoire. Malheureusement avec le temps il fut recouvert un certain nombre de fois encore. Et ce n'est qu'après le travail d'archéologues récents, comme le fameux Mariette, qu'il retrouva l'air libre.
Même si ça peut paraître paradoxal, son enfouissement pendant des siècles lui fut bénéfique : cette gangue de sable sec constitua une véritable protection contre les sévices de la nature (érosion du vent, humidité...). C'est probablement grâce à cela que nous pouvons l'admirer tel quel aujourd'hui.
Malgré plusieurs interventions de missions étrangères ces dernières décénies (qui semble-t-il furent plus néfastes qie bénéfiques !) son état ne fait qu'empirer, notamment à cause de la nappe phréatique sous-jacente qui imbibe irrémédiablement son calcaire fragile.
Je ne peux donc que vous encourager à aller visiter ce splendide symbole de l'Egypte tant qu'il est encore debout ! Le soir vous pouvez aussi assister au son et lumières donné à ses pieds. Vous pourrez ainsi le découvrir, au milieu des pyramides, avec un éclairage moins écrasant que la lumière du soleil et qui le met particulièrement bien en valeur. A faire au moins une fois dans sa vie je pense...
Pour les photographes : prévoir au moins un pied !
 

Egypteo vous conseille ces ouvrages
L'Egypte à vol d'oiseau
Un superbe livre pour découvrir ce merveilleux pays, et, chose inhabituelle... d'en haut ! Des images surprenantes, de toute beauté, donnant aux monuments et aux sites une dimension exceptionnelle.
Egypte - 4000 ans d'art
Une rétrospective de 4000 ans d'histoire de l'art égyptien. De la simple tunique de lin au masque de Touthankhamon, en passant par les pyramides, les bas-reliefs, les statues... Une mine de trésors à découvrir absolument.

 




 
Egypteo - © 2011 Tous droits réservés -
 

EspaceCredit.com | Voyageo.com